All for Joomla All for Webmasters

Dossiers

Mauritanie : la République des sables

De l’énième dialogue inclusif au projet de réforme de la Constitution, en passant par les turbulences financières… À Nouakchott, l’incertitude plane. Même si, petit à petit, on progresse…        

Lire la suite...

La Mauritanie, archaïque ou moderne ?

De l’énième dialogue inclusif au projet de réforme de la Constitution, en passant par les turbulences financières… À Nouakchott, l’incertitude plane. Même si, petit à petit, on progresse. Non, la Mauritanie ne se porte pas aussi bien que le président Abdelaziz le dit durant ses tournées dans les wilayas, et la crise née de la chute des cours du minerai ...

Lire la suite...

Mauritanie : cap sur le référendum constitutionnel

Suppression du Sénat, décentralisation, renforcement des symboles de la République… Le projet de révision de la Constitution doit être soumis au vote des Mauritaniens en janvier. La campagne sera donc courte et marquée par la division dans les deux camps. L’Assemblée nationale et le Sénat mauritaniens doivent adopter, courant décembre, le projet de loi référendaire voulu par le président Mohamed ...

Lire la suite...

Mauritanie : quelques bons augures pour l’économie

Les signaux annonçant une remontée du cours du fer se multiplient. C’est une bonne nouvelle pour le gouvernement, à condition qu’il réussisse à réduire la dette et les déficits publics. L’arrivée de Donald Trump à la Maison Blanche pourrait bien valoir à l’économie mauritanienne une sortie de la crise provoquée par l’effondrement du cours du fer en 2014. Le programme ...

Lire la suite...

Mauritanie : pour le ministre Moctar Ould Diay, la crise liée à la chute du cours du fer est jugulée

Après deux années difficiles, le ministre de l’Économie et des Finances parie sur un retour à l’équilibre des comptes. Et sur la capacité du pays à diversifier son économie. À 42 ans, Moctar Ould Diay est en pleine ascension. L’ancien directeur général des impôts détient, depuis janvier 2015, le portefeuille des Finances, auquel s’est ajouté, en février 2016, celui de l’Économie. Il ...

Lire la suite...

France : « Aborder la colonisation en classe demande parfois une grande pédagogie »

« Voilà vingt-cinq ans que j’enseigne, et les choses ont bien évolué. Au départ l’accent était mis sur les débouchés économiques de la colonisation, l’esprit d’aventure des colons et la course à la puissance, mais progressivement les questions des erreurs commises, de la perception et de l’exploitation du colonisé ont été placées au centre du cours », constate Ludovic Mouton, directeur du ...

Lire la suite...

Colonisation : qu’en dit l’école ?

Dans une Europe en pleine crise identitaire, l’enseignement du passé colonial dans les écoles fait débat. Que disent vraiment  les manuels scolaires sur cette période ? De Berlin à Londres, en passant par Bruxelles, Paris, Rome et Lisbonne, Jeune Afrique a mené l’enquête.

Lire la suite...

Colonisation : dénis de mémoire

Dans une Europe en pleine crise identitaire, l’enseignement du passé colonial dans les écoles fait débat. Que disent vraiment les manuels scolaires sur cette période ? De Berlin à Londres, en passant par Bruxelles, Paris, Rome et Lisbonne, Jeune Afrique a mené l’enquête. « Tous les manuels d’histoire du monde n’ont jamais été que des livrets de propagande », écrivait Marcel Pagnol, au ...

Lire la suite...

En Allemagne, la colonisation occupe toujours une place très réduite dans les livres scolaires

Courte période de l’histoire du pays, la colonisation est enseignée de manière critique en Allemagne, mais certains lui reprochent encore de perpétuer les stéréotypes racistes. « La colonisation, quelle colonisation ? ironise Miriam, une Berlinoise de 32 ans. De mon temps, on apprenait à l’école que les colonies, c’était l’affaire des autres pays, pas la nôtre. » Si les temps ont – heureusement ...

Lire la suite...

France : « Aborder la colonisation en classe demande parfois une grande pédagogie »

« Voilà vingt-cinq ans que j’enseigne, et les choses ont bien évolué. Au départ l’accent était mis sur les débouchés économiques de la colonisation, l’esprit d’aventure des colons et la course à la puissance, mais progressivement les questions des erreurs commises, de la perception et de l’exploitation du colonisé ont été placées au centre du cours », constate Ludovic Mouton, directeur du ...

Lire la suite...