All for Joomla All for Webmasters

Exclusif: Bataille de la forêt de Fhero : Le caporal Julien Barbé est mort au Burkina Faso pas au Mali

Le caporal-chef Julien Barbé. / photo Ministère de la Défense.

Le 5 avril dernier, un militaire français est mort suite à un accrochage avec les djihadistes près de la forêt Fhero, située sur la frontière entre le Mali et le Burkina Faso. Dans un communiqué de la présidence française, le caporal Julien Barbé est mort en territoire malien, mais selon plusieurs sources contactées par Nord Sud Journal, le militaire français est mort plutôt au Burkina Faso. « L’accrochage dans lequel est mort le soldat français s’était produit au sud de la forêt Fhero, en territoire burkinabè », nous confie un villageois qui se trouve près de cette forêt. Cette information a été confirmée par des sources sécuritaires Burkinabès.

« Effectivement, c’est à l’entrée sud de la forêt de Fhero qu’a eu lieu l’accrochage entre les français et les djihadistes  ce 5 avril dernier. C’est en territoire burkinabé. Le Mali se trouve au nord de la forêt Fhero qui mesure 45 km de long et 20km de large », explique cette source sécuritaire burkinabè. Les soldats de la force Barkhane participaient depuis le 27 mars aux côtés de leurs partenaires maliens et burkinabés à une opération militaire conjointe tripartite dans la zone frontalière. « Aujourd’hui (10 avril 2017 Ndlr), les combats sont arrêtés. Les militaires burkinabés se sont retirés de la forêt et sont dans le village de Ariel, 15km au sud de la forêt Fhero », nous confie le même villageois.

La forêt Fhero est le sanctuaire des djihadistes du groupe Ansaroul Islam dirigé par le prédicateur radical, Maalam Ibrahim Dicko, un peulh burkinabé lié aux djihadistes maliens qui revendiquent regulièrement ses opérations.

Nord Sud Journal

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*