All for Joomla All for Webmasters

Lutte contre le terrorisme : Le Burkina Faso jette toute sa force dans la bataille de Fhero

L’armée burkinabè @DR

Le ratissage de la forêt de Fhero rentre dans sa dixième journée. Le Burkina Faso a renforcé sa capacité militaire dans la bataille contre les djihadistes dans la forêt de Fhero sur la frontière entre le Mali et le Burkina Faso. Alors que l’armée malienne est arrivée enfin à la frontière.

« Depuis hier matin, j’ai vu plus de 100 véhicules militaires Burkinabès passés par la ville de Djibo et partaient en direction de la forêt de fhero», nous confie un habitant de Djibo. Cette information a été confirmée par des sources sécuritaires de la région contactée par Nord Sud Journal.  De l’autre côté de la frontière, l’armée malienne se positionne.  Un habitant de la ville de Koro, située près de la frontière avec le Burkina Faso, nous signale la présence de plusieurs centaines de soldats maliens qui se dirigent vers la frontière avec le Burkina Faso.

Les soldats Burkinabès et maliens participaient depuis le 27 mars aux côtés de soldats français de l’opération Barkhane à une opération de ratissage conjointe tripartite de la zone frontalière, notamment  la forêt de Fhero, sanctuaire djihadistes de Maalam Ibrahim Dicko du groupe Ansaroul islam.

Les réseaux téléphoniques des villages autour de forêt de Fhero sont coupés pour la plus part et les quelques habitants qui répondent encore au téléphones font une description apocalyptique du lieu de bataille. « Il y a des hélicoptères qui survolent à basse altitudes la zone. Il y a trop de bruits des avions, des voitures mais aussi des armes à tel point que je ne peux plus faire la différence entre les bruits d’explosions  et les autres bruits », nous confie un villageois la peur au ventre.

Un soldat français a été tué mercredi après-midi près de la frontière côte malien  dans un accrochage avec « des terroristes » avait ont annoncé le jeudi dernier la présidence et le ministère de la Défense français.

La bataille est donc engagée entre les djihadistes et le armés Burkinabès et maliennes.

Nord Sud journal

 

Un commentaire

  1. Dieu merci qu’ils en finissent avec ces batards de malaam et sa suite. Merci RDS

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*