All for Joomla All for Webmasters

Ségou : Comment les djihadistes de Kouffa ont tué au moins 10 miliciens Dozo ?

Le 22 mars, dans le cercle de Niono, région de Ségou, il y a vive tension entre les membres de la communauté peulhs des villages Wouro Hamadi et Weli Gara et des membres de la milice bambara. La veille, un jeune berger peulh a été retrouvé mort et la communauté peulhs suspecte la milice bambara d’être à l’origine de cet assassinat. Dans la matinée, la présence de milice bambara a été signalée autour des villages peulhs. Des villageois ont sorti leurs téléphones pour appeler les combattants djihadistes de Amadou Kouffa qui se trouvaient non loin des villages.

Cheval de Troie

Très rapidement une stratégie d’attaque contre la milice bambara a été montée. Ordre a été donné aux villageois de faire sortir les troupeaux de vache des villages vers le lieu de pâturage. En chemin, les djihadistes de Amadou Kouffa ont infiltré les troupeaux des vaches qui les servaient désormais de cheval de Troie.  Lors que les troupeaux sont arrivés au niveau des membres de la milice dozos, les djihadistes ont ouvert le feu. Surpris, les membres de la milice dozo n’ont pas opposé une grande résistance. Le bilan est lourd. Au moins 10 morts et 13 blessés dans les rangs de la milice Dozo. Aucune victime du côté de djihadiste de Macina.

Les affrontements entre miliciens bambara et membres de la communauté peulh sont fréquents dans le centre du Mali depuis l’arrivée en 2015 des groupes armés peulhs dans la région. Au mois de février dernier, au moins 15 peulhs ont été tués par des miliciens bambaras près de Ke-macina, dans la région de Mopti. Ces affrontements faisaient suite à l’assassinat d’un commerçant bambara dans le village de Diawaribougou.

Nord Sud Journal

Un commentaire

  1. La nature a horreur du vide

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*