All for Joomla All for Webmasters

Opposé à la levée de la suspension sur le foncier : Le ministre Bathily seul contre le gouvernement

Mohamed Aly Bathily ministre domaines affaires foncieres. @DR

Le ministre des domaines de l’état et des affaires foncières, Mohamed Ali Bathily, est apparemment plus qu’un Saint au sein du gouvernement de Modibo Kéita à en juger par les actes dont il pose au quotidien. En effet, il s’opposerait à l’application de la décision prise par le conseil des ministres du mercredi 10 août 2016 demandant la levée de la suspension sur le foncier.

Les promoteurs des agences immobilières et les responsables des structures nationales chargées de la gestion du foncier ne savent plus à quel saint se vouer. Vont-ils s’adresser au Premier ministre Modibo Kéita ou au Président IBK pour se faire entendre ? En tout cas, ils sont désappointés en voyant le ministre des domaines de l’état et des affaires foncières, Mohamed Ali Bathily, qui n’en ferait qu’à sa tête pour gérer les affaires publiques. Selon une source digne de foi, Bathily refuserait de faire un projet de lettre à soumettre à la signature d’Ag Erlaf son collègue de l’administration territoriale et de la décentralisation qui rend effective la levée de la suspension.

À titre de rappel, c’est par circulaire interministérielle n°2015 du 02 mars 2015 qui fait suite à une décision du conseil des ministres du 25 février 2015 qu’il a été demandé de surseoir jusqu’à nouvel ordre aux autorisations de lotissement et transformations des concessions rurales en titre foncier. À l’époque, cette mesure avait été bien appréciée par certains qui la voyaient comme un moyen visant à fermer les sources d’enrichissement des maires dont la plupart voulaient battre campagne à coups des millions pour se faire élire.

Mais à quelques encablures des échéances municipales, soit le mercredi 10 août 2016, le conseil des ministres a donné des instructions levant la suspension qui frappait le foncier. Foulant aux pieds cette directive gouvernementale, le ministre des domaines de l’état et des affaires foncières, Mohamed Ali Bathily, n’entendrait pas mettre fin à cette mesure. Est-ce normal ? Et pour quel intérêt ? Surtout, pour lui, qui ressasse les oreilles de ses compatriotes en disant que ‘’Nul n’est au-dessus de la loi. Cette attitude ‘’Hors-la-loi‘’ du ministre est-elle identique à celle de nos frères qui se livrent au nord de notre pays à des actes déplorables ? En attendant d’obtenir de réponse à cette question, il convient de signaler qu’un petit monde est désormais suspendu à la signature du ministre Bathily qui se fait encore parler de lui après son opération de démolition des maisons à Sotuba.

Les gouverneurs, préfets, sous-préfets, maires, directeurs de l’urbanisme et de l’habitat, ainsi que les directeurs des domaines et du cadastre attendent avec impatience la lettre interministérielle afin de reprendre la gestion du foncier pour le soulagement de nombreux citoyens. Car, les uns veulent en vendre pour subvenir à leurs besoins indispensables tandis que les autres sont prêts à en construire pour s’y loger. Ces derniers doivent-ils être victimes d’un bras de fer engagé entre Bathily et les opérateurs fonciers ?

L’Inspecteur

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*